Ordinariat des catholiques des Églises orientales résidant en France

Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris, est Ordinaire des Catholiques des Églises Orientales résidant en France et n’ayant pas leur propre Ordinaire, comme cela a été annoncé le 7 mai 2022. Il exerce sa mission avec l’aide d’un Vicaire général : Mgr Pascal Gollnisch.

L’Ordinariat des catholiques des Églises orientales a été institué en 1954 par le Pape Pie XII.

L’Ordinaire des catholiques des Églises Orientales résidant en France a juridiction sur les prêtres et les fidèles des Églises melkite, syriaque, copte, chaldéenne, grecque, russe, roumaine éthiopienne, érythréenne, malabare, qui n’ont pas d’évêque en France, à la différence des Arméniens, des Maronites et des Ukrainiens catholiques qui ont leur propre évêque (Éparchie des Arméniens catholiques de France, Éparchie maronite en France et l’Éparchie des Ukrainiens catholiques de France).

L’archevêque de Paris, comme ordinaire, est assisté dans sa responsabilité pastorale par un vicaire général et une équipe diocésaine.

L’Ordinariat a été institué par le Pape Pie XII en 1954. Le premier Ordinaire en a été le Cardinal Feltin, archevêque de Paris, qui a aussitôt érigé la plupart des paroisses de rite oriental en France et nommé leurs premiers curés.

L’Ordinariat est en relation étroite avec la Congrégation romaine pour les Églises Orientales, ainsi qu’avec les Patriarches et archevêques majeurs des Églises catholiques orientales.

L’Ordinariat

Actuellement, l’archevêque de Paris a la responsabilité pastorale des communautés catholiques orientales présentes en France, à l’exception des Arméniens et des Ukrainiens dotés de leur propre évêché, et des Maronites érigés en éparchie en 2012.

Votre réponse

Ordinariat des Catholiques des Églises Orientales résidant en France 

20 rue du Regard
75006
Paris
01 45 49 10 90
01 45 44 41 37
Ordinaire
Mgr  Laurent ULRICH 
vicaires épiscopaux
P.  Jean-Marie HUMEAU 
Mgr  Rodolphe VIGNERON 
vicaire
M. le Chan.  Emmanuel BOUDET  (judiciaire, syncelle pour le service de l'officialité des fidèles de l'Ordinariat, avec mandat spécial dans le domaine matrimonial)
Mgr  Pascal GOLLNISCH  (Vicaire général)
20 rue du Regard
75006
Paris
01 45 49 10 90
Ordinariat Paris
Ordinariat Pontoise

Cette page ne recense que les lieux à Paris et en région parisienne.

Alexandrie

Rite Copte

Église Copte Catholique

Origine
Fondée en Égypte par saint Marc en 68.

Historique
Les coptes refusent le concile de Chalcédoine (451) par fidélité au concile d’Éphèse (431) ; on les dira “monophysites”. Persécutés par les Arabes, ils sont rejetés par les Croisés comme hérétiques. Des vicaires apostoliques sont nommés par Rome à partir de 1741. Le Patriarcat est établi par Léon XIII en 1895, avec un patriarche de 1899 à 1908, puis à partir de 1947 ; entre temps sont nommés des administrateurs apostoliques.

Aujourd’hui
Soumis à des pressions socio-économiques, les coptes catholiques sont molestés par les intégristes musulmans.

Contact

Votre réponse

Mission catholique copte 

Chapelle Notre-Dame-des-Malades (Notre-Dame d'Egypte)
15 rue Philippe-de-Girard
75010
Paris
curé
Mgr  Raphaël KOZMAN 
M.  Maximos Pierre BOTROS 

Antioche (et Jérusalem)

Rites chaldéen, syrien, arménien

Église chaldéenne

Origine
Fondée par l’apôtre saint Thomas dans la communauté juive et païenne de Babylone, cette Église est autonome depuis 410.

Historique
Il n’y a jamais eu de rupture officielle entre cette Église ancienne d’Orient et Rome. 1553 : une fraction de cette Église se rattache officiellement à Rome. 1850-1880, les fidèles non-catholiques rejoignent pour la plupart l’Église catholique. Plus de 100 000 Chaldéens sont massacrés par les Turcs en 1915.

Aujourd’hui
L’Église chaldéenne dans le monde compte environ 1 million et demi de fidèles dont plus de 20 000 en France.

Contact

Votre réponse

Paroisse chaldéenne 

Église Notre-Dame de Chaldée
13-15 rue Pajol
75018
Paris
01 42 09 55 07
curé
P.  Momtaz Issa Shabo KASHA 

Votre réponse

Paroisse chaldéenne 

3-11 rue du Champ-Gallois
95200
Sarcelles
01 39 33 31 64
01 34 19 74 58
curé
Mgr  Sabri ANAR 
vicaire
P.  Narsaï SOLEIL 
06 54 48 39 59
P.  Michaël DUMAND 
01 34 07 85 25
01 34 07 85 25
P.  Neaziz YALAP 
Église Saint-Jean-Apôtre
Église Saint-Thomas-Apôtre

Église syro-malabare catholique

Origine
Fondée à partir de 52 par saint Thomas au Kerala en Inde, l’Église Syro-Malabare est connue sous le nom de “Chrétiens de saint Thomas”.

Historique
Demeurée en communion avec le patriarcat de Mésopotamie, elle est de rite chaldéen. Dès le début du XVIe siècle, avec l’arrivée des Portugais, elle est soumise à des évêques latins jusqu’en 1896 et sa liturgie latinisée.

Aujourd’hui
L’Église Syro-Malabare, qui a retrouvé son autonomie avec une hiérarchie propre en 1923, est devenue une Église Archiépiscopale Majeure en 1992. Elle réforme sa liturgie pour retrouver la pureté du rite syrien oriental. Elle compte environ 3 500 000 fidèles.

Contact

Votre réponse

Communauté syro-malabare 

divine liturgie : à Saint-Germain-des-Prés
1 place Saint-Germain-des-Prés
75006
Paris
recteur
P.  Thomas CHAKKUMPEEDIKA 

Église syriaque catholique

Origine
Fondée par saint Pierre dans les années 30 à Antioche.

Historique
À la suite des Coptes, une partie des chrétiens Syriens rejette le concile de Chalcédoine (451). La rupture avec Constantinople et Rome est effective en 512. Après un rapprochement avec Rome en 1557, l’Église prend le nom d’Église Syriaque Catholique en 1662. Ce n’est qu’en 1783 que l’union avec Rome sera définitive.

Aujourd’hui
Elle compte environ 150 000 fidèles.

Contact

Votre réponse

Paroisse syriaque 

Église Saint-Ephrem
17 rue des Carmes
75005
Paris
01 43 54 77 52
curé
administrateur
P.  Elias Fadega UBAY 

Église syro-malankare catholique

Origine
C’est la même que celle de l’Église syro-malabare.

Historique
En 1653, une partie des fidèles de cette Église refuse la “latinisation” et constitue l’Église Syro-Malankare, en relation avec l’Église Jacobite d’Antioche, de rite syriaque. À partir de 1930, une fraction de l’Église Syro-Malankare se rattache à Rome.

Aujourd’hui
Avec environ 450 000 fidèles, l’Église Syro-Malankare est reconnue, depuis février 2006, comme Église Archiépiscopale Majeure.

Constantinople

Rite Byzantin

Église grecque-melkite catholique

Origine
Les chrétiens des trois Patriarcats d’Antioche, d’Alexandrie et de Jérusalem, qui ont accepté le Concile de Chalcédoine (451), sont appelés “melkites” en raison de leur fidélité à l’Empereur de Constantinople, gardien de l’orthodoxie.

Historique
Après l’échec de l’union décidée au concile de Florence en 1439, deux tendances se dont jour : l’une pour Constantinople, l’autre pour Rome, avec deux lignées de Patriarches. En 1729, Rome reconnaît le Patriarche Cyrille VI Tanas comme Patriarche de l’Église grecque-melkite catholique. Le futur patriarche Maximos III Mazloum inaugure à Marseille, en 1822, l’église Saint-Nicolas de Myre, première église orientale de France.

Aujourd’hui
Le “Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem” réside à Damas. Il est le père et le chef de l’Église Grecque-Melkite catholique qui compte environ 1 300 000 fidèles.

Contact

Votre réponse

Paroisse grecque-melkite 

1 rue Saint-Julien-le-Pauvre
75005
Paris
adresse postale
79 rue Galande
75005
Paris
01 43 54 52 16
curé
P.  Naim HADDAD 

Église grecque-hellène

Historique
Pour fuir l’occupation turque, en 1670, quelque 600 Grecs originaires du Péloponèse s’adressent à la République de Gênes qui leur concède, en Corse, un territoire inhabité à Paomia, dans l’arrière pays de Sagone. En butte à l’hostilité des Corses du voisinage, ils se réfugient à Ajaccio en 1732. La Corse devenue française, ils reçoivent, en 1773, le territoire de Cargèse, où le gouverneur Marbeuf leur fait construire 120 maisons et une église.

Aujourd’hui
L’église Saint-Spridon, reconstruite au milieu du XIXe siècle, est depuis 1980 couverte de fresques superbes.

Église gréco-catholique roumaine

Origine
Le peuple roumain est né ethniquement et chrétiennement lors de la conquête de la Dacie par les Romains (101-105). L’apôtre le plus connu est l’évêque Niccetas de Remessiana (414).

Historique
Au IXe siècle, invasion des Bulgares : abandon du rite latin, juridiction de Constantinople. En 1700, les Roumains de Transylvanie s’unissent à Rome tout en gardant le rite byzantin. L’Église est florissante jusqu’en 1948 : exclusion par les communistes au bénéfice de l’Église orthodoxe. Persécution : évêques et prêtres sont en prison, les biens des catholiques confisqués.

Aujourd’hui
L’Archevêque Majeur réside à Blaj. L’Église est reconnue mais ses biens ne lui sont pas rendus. La paroisse roumaine a été fondée à Paris, en 1945, par Mgr Surdu.

Contact

Votre réponse

Paroisse gréco-catholique roumaine 

Église Saint-Georges
38 rue Ribera
75016
Paris
01 45 27 22 59
01 45 20 02 27
curé
P.  Mihai MARINA 
vicaire
P.  Alin Ciprian CINDEA 

Église catholique russe de rite byzantin

Origine
Évangélisée par Byzance en 988, la Russie s’est éloignée de Rome après le Concile de Florence (Florence 1439). Jusqu’en 1905, les rares catholiques vivant dans l’Empire tsariste étaient, en grande majorité des “étrangers” (Polonais, Allemands, Lituaniens) et tous de rite latin. En 1905, un édit de tolérance religieuse a autorisé la création de petites communautés catholiques russes de rite byzantin. Après 12 ans d’existence 1905-1917, elles ont été supprimées par les autorités bolchéviques. Quelques dizaines de fidèles, autour du Père Vladimir Abrikossov, ont émigré à Paris, en 1920, et créé la future paroisse de la Sainte-Trinité, dont le premier pasteur a été Alexandre Evreinov.

Aujourd’hui
À Paris, la paroisse réunit plus ou moins 75 familles. À Lyon, la paroisse rassemble des familles françaises.

Contact

Votre réponse

Paroisse russe 

Église de la Sainte-Trinité
39 rue François-Gérard
75016
Paris
01 42 24 05 53
curé
P.  Jean-Louis LEMAIRE 
06 62 84 34 30

Églises catholiques orientales ayant un évêque propre

Église arménienne catholique

Origine
Fondée par les apôtres Barthélemy et Thaddée, se constitue en Église de la nation arménienne grâce à l’action de Grégoire l’Illuminateur (fin IIIe siècle).

Historique
L’Église arménienne n’accepte pas le Concile de Chalcédoine (451). En 1740, le Patriarche des Arméniens catholiques est reconnu par le Pape. De 1915 à 1922, un million et demi d’Arméniens sont massacrés par les Turcs.

Aujourd’hui
Le “Patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques”, au Liban, est le chef de l’Église Arménienne catholique qui compte environ 30 000 fidèles en France et 450 000 dans le monde. L’Éparchie Sainte-Croix-de-Paris des Arméniens catholiques de France a été créée en 1986.

Contact

Votre réponse

Cathédrale Sainte-Croix de Paris 

Arméniens catholiques de France
13 rue du Perche
75003
Paris
01 44 59 23 50
recteur
P.  Joseph KELEKIAN  (de la cathédrale, vicaire général)

Église ukrainienne catholique

Origine
En 988, le baptême du prince de Kiev, Vladimir, marque l’introduction du christianisme dans la Rus’ de Kiev. Liée à Constantinople, cette Église est de rite byzantin.

Historique
Malgré la rupture de 1054, l’Église catholique d’Ukraine reste un trait d’union entre Constantinople et Rome. L’acte d’union de Brest-Litovk (1596) fonde l’Église gréco-catholique unie à Rome. De 1940 à 1944 elle est dirigée par le métropolite Andrey Scheptysky et de 1944 à 1987 par le Cardinal Iossip Slipyj, vite arrêté par les autorités communistes. Anéantie par un pseudo concile convoqué par Staline en 1946, qui décide son intégration dans l’Église orthodoxe russe, l’Église ne retrouvera sa liberté que le 30 mars 1991, lorsque le Cardinal Lubachivsky pourra rentrer au pays et prendre possession de la cathédrale de Lviv.

Contact

Votre réponse

Cathédrale Saint-Volodymyr-Le-Grand 

des Ukrainiens catholiques de rite byzantin
51 rue des Saints-Pères
75006
Paris
01 45 48 48 65
recteur
P.  Andriy MORKWAS 
vicaires
P.  Lyubomyr FYLYPCHAK 
P.  Taras OVSYANYK 
P.  Slavko CHIZMAR 

Église maronite

Origine
Saint Maroun (+410-421) est le Père spirituel de cette Église patriarcale antiochienne, de tradition syriaque, constituée en patriarcat en 685. Le Liban est son pays d’attache.

Historique
La fidélité des Maronites à l’évêque de Rome remonte au Concile de Chalcédoine (451). Déjà opprimés par les Syriaques non-chalcédoniens, les Maronites se réfugient au Liban pour fuir les conquérants musulmans (VIIe siècle). Les relations avec Rome se confirment à l’occasion des Croisades. Elles s’intensifient avec l’ouverture du Collège Maronite à Rome (1584), puis sous l’Empire ottoman avec l’appui des Rois de France. Sous mandat français, l’État du Grand Liban est constitué en 1920. L’indépendance de la République Libanaise est proclamée en 1943.

Aujourd’hui
Le Patriarche est le père et le chef spirituel de l’Église Maronite, qui compte plus de 10 millions de fidèles dont près de 600 000 en Orient et 80 000 en France.

Contact

Votre réponse

Cathédrale Notre-Dame-du-Liban 

Paroisse maronite
17 rue d'Ulm
75005
Paris
01 43 29 47 60
01 43 25 70 88
curé
Mgr  Amine CHAHINE  (in solidum)
administrateur
Mgr  Roukoz BARRAK 
vicaire
P.  Antoine JABRE 

Rite Chaldéen

Filles du Sacré-Cœur
Eglise Saint-Thomas Apôtre
7-11 rue du Champ Gallois - 95200 SARCELLES

Rite Grec-Melkite

Monastère de la Résurrection
B.P. 6 - 19190 AUBAZINE
Tél 05 55 25 75 67

Basiliennes chouerites
185 rue Raymond Losserand - 75014 PARIS
Tél 01 44 12 23 19

Missionnaires de N.D. du Perpétuel secours
Presbytère, 40 rue Espariat 13100 AIX-EN-PROVENCE
Tél 04 42 91 38 85

Rite Byzantin

Monastère du Carmel Saint-Elie
5 rue Floquet - 21500 ST REMY-LES-MONTBARD
Tél 03 80 92 07 40

Monastère des Bénédictines Olivetaines
Le Prieuré Saint-Dodon - 59132 MOUSTIER-EN-FAGNE
Tél 03 27 61 81 28

Prieuré des Moines Olivétains
Prieuré N.D. des Prés - 59132 MOUSTIER-EN-FAGNE
Tél 03 27 57 22 35

Histoire

  • Jean-Pierre VALOGNES, Vie et mort des chrétiens d’Orient des origines à nos jours. Paris. Fayard. 1994. 973 p.
  • Abdallah NAAMAN, Histoire des Orientaux de France du Ier au XXème siècle. Paris. Ellipses. 2004. 528 p.
  • Jean-Claude ROBERTI, Les Uniates. Paris. Cerf. 1992. 192 p. (point de vue orthodoxe)
  • Comité mixte Catholique-Orthodoxe en France, Catholiques et orthodoxes : les enjeux de l’Uniatisme. Dans le sillage de Balamand. Paris. Bayard-Fleurus-Mame. Cerf. 2004. 462 p.
  • Jean-Paul II, La Lumière de l’Orient. Lettre apostolique. Orientale Lumen. 2 mai 1995. Paris. Pierre Téqui. 1995. 58 p.
Contact

20 rue du Regard
75006 Paris
Tél : 01 45 49 10 90
contact@ordinariatdesorientaux.fr
https://www.ordinariat.fr

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse