« Rendre visibles les prêtres aînés »

Articles

Les 21 et 22 mai prochains, les traditionnelles Journées d’amitié et d’entraide pour les prêtres aînés se tiendront à la Maison Marie-Thérèse. L’occasion de vivre un moment festif diocésain tout en manifestant un soutien à ces hommes qui ont servi l’Église pendant de nombreuses années. Rencontre avec l’une des organisatrices, Christel Giroud.

Journées d’amitié et d’entraide pour les prêtres aînés en septembre 2021.
© Marie-Christine Bertin

Paris Notre-Dame – Pouvez-vous rappeler en quelques mots en quoi consistent ces journées ?

Christel Giroud – Les Journées d’amitié et d’entraide pour les prêtres aînés (JAEP) sont un événement festif coordonné par Jean-Marie Forestier, ouvert à tous, proposé à la Maison Marie-Thérèse, Ehpad qui accueille des prêtres âgés des diocèses d’Île-de-France ainsi que des membres de leurs familles. C’est une sorte de kermesse articulée autour de différents stands : antiquités, épicerie fine, livres d’occasion, dédicaces, farfouille, bijoux, etc. et un stand animé par les résidents. L’idée première est de récolter des fonds pour pouvoir répondre aux besoins des résidents de la maison ou au bon fonctionnement de celle-ci. À titre d’exemple, 7 000 € du bénéfice de l’édition 2021 ont permis de couvrir des frais médicaux de certains résidents ; une autre partie a couvert le coût d’installation de rails au plafond dans la maison. L’autre rôle de ces journées est de rendre visibles les prêtres aînés de nos diocèses d’Île-de-France.

P. N.-D. – Pourquoi ? À quelle réalité sont confrontés ces prêtres âgés ?

C. G. – Souvent, ces prêtres se sentent inutiles, parce qu’ils n’ont plus de mission. Ils nous disent : « Je ne sers plus à rien. » La plupart d’entre eux attendent le plus tard possible avant d’entrer à la Maison Marie-Thérèse et le font parce qu’ils n’ont plus le choix, confrontés notamment à un état de dépendance. C’est difficile pour eux parce qu’ils ont eu une vie enrichissante, stimulante, ont eu beaucoup de contacts au cours de leur ministère et ils se retrouvent isolés. Certains d’entre eux ne peuvent plus célébrer la messe. Il y un vrai enjeu, pour le diocèse, à se rendre présents auprès d’eux, à leur manifester une vraie attention, afin que ces prêtres puissent encore être en lien avec les membres de l’Église qu’ils ont servie toute leur vie.

P. N.-D. – Une « visite historique » est proposée pendant ces journées. Pourquoi ?

C. G. – Le terrain de la Maison Marie-Thérèse appartenait, au XVIIIe siècle, à François-René et Céleste de Chateaubriand. À l’issue de la Révolution, celle-ci était très sensible à la grande détresse des dames nobles ruinées et d’ecclésiastiques de retour d’exil ou de prison. Elle décida de fonder, sur ce terrain, une infirmerie pour leur assurer une vieillesse sereine, en donnant à cette institution le prénom de l’une des filles du défunt roi : Marie-Thérèse. À sa mort, Céleste de Chateaubriand fit don de son œuvre à l’archevêché de Paris afin qu’elle lui survive et perdure. Elle est d’ailleurs enterrée dans la chapelle de la Maison Chateaubriand. C’est pour cette raison, pour raconter l’histoire de ce lieu, que Sylvie Bethmont, historienne d’art, enseignante au Collège des Bernardins, membre d’Art, culture et foi / Paris, assurera une visite historique, le samedi et le dimanche, à 14h30.

Propos recueillis par Isabelle Demangeat @LaZaab

Pratique
◗ Les JAEP se tiendront les 21 et 22 mai, de 10h à 18h, dans le parc de la Maison Marie-Thérèse : 277, bd Raspail (14e). Elles sont ouvertes à tous sous réserve de présentation d’un passe sanitaire valide (certification de vaccination ou test PCR négatif).
◗ Possibilité de faire un don par chèque à l’ordre Les Amis de la Maison Marie-Thérèse au 10, rue du Cloître Notre-Dame, 75004 Paris.
◗ Être bénévole auprès des prêtres âgés : coordinationbnvmarietherese@gmail.com ; cgiroud@diocese-paris.net

Articles
Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse